Bandeau 100 violet 3

Actualités

picto fusion

Congrés WVPA 2017

10/10/17
LABOFARM était présent au congrés WVPA à Edimbourg. Un résumé de notre communication est disponible ici.
+ d'infos
Chardonneret

Prolongation du tarif sexage ETE2017

14/09/17
LABOFARM vous propose le tarif PROMO ETE 2017 sur le sexage par ADN jusqu'à fin octobre :
+ d'infos
Pack Maine Coon 150

NOUVEAUX PACKS Maine Coon et Norvégien...

17/07/17
Profitez de nouveaux packs sur les races "MAINE COON" et "NORVÉGIEN" !!
+ d'infos

Laboratoires FINALAB

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  •  logo-orbio
  • Logo TRANSAL

Polyomavirose

Historique

Ce virus a été découvert dans les années 80 sur des perruches ondulées (Melopsittacus undulatus). Il fait partie de la famille des Polyomaviridae sous famille des papovavirus. Polyomavirus est un virus de 40 à 50 nm de diamètre et contient un double brin d'ADN (5 000 bases environ).

Origine de la Maladie

Il affecte toutes les espèces de perroquets, les perruches, les pinsons, conures, grandes perruches, aras, Eclectus, inséparables, perruches ondulées et Calopsittes.
Pour les nouveaux-nés de 14 à 60 jours affectés par le virus, il a été constaté un taux de décès élevé. Les adultes, quant à eux, peuvent développer un certain degré d'immunité (ils développent des Anti corps contre la maladie).  

Signes cliniques

Les signes cliniques sont :

  • Abdomen distendu,
  • Absence et malformation du duvet,
  • Croissance retardée des plumes de la queue et des contours,
  • Dépression de l'animal malade,
  • Perte d'appétit entrainant anorexie, perte de poids,
  • Régurgitation,
  • Paralysie,
  • Diarrhée avec déshydratation,
  • Tremblements

Voies de contamination

 Il existe différents modes de transmission du virus :

  • par la poussière contenue sur les plumes,
  • par les matières fécales (les parents, porteurs sains, ne développent pas la maladie mais peuvent éliminer le virus par leurs fientes),
  • par les aérosols,
  • par la transmission de la nourriture du parent affecté au nouveaux-né,
  • par l'environnement infecté : nursery, volière, incubateur, nichoir.

Diagnostic

Labofarm possède un test PCR qui détecte le polyomavirus à partir de sang, voire d'écouvillons de fientes ou, dans le cas d'un diagnostic post mortem, à partir d'organes (cœur, poumon, foie, rate, rein).
N'hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations

Haut de page

© Labofarm 2017   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine